top of page

Mes 6 conseils pour débuter dans le maquillage facepainting professionnellement


main maquillée avec du maquillage à l'eau qui tient un pinceau

Artiste face&bodypainter depuis 2012, je vis pleinement de cette activité artistique depuis septembre 2015. Autant d'années de pratique, de questionnements, d'idées plus ou moins bonnes, de tests, de réussites et de difficultés! Vivre de son art est tout à fait possible quand on s'en donne les moyens et qu'on place les efforts aux bons endroits.

Dans cet article, je décortique les phases essentielles qui m'ont permis de générer des revenus réguliers et agréables grâce à mes pinceaux.

Débuter le maquillage facepainting professionnellement va te demander de la rigueur administrative avant même de pratiquer ton art, mais le jeu en vaut la chandelle!


Disclaimer : chaque artiste a des besoins matériels et financiers différents. Ce que je m'apprête à te partager ne représente que ma propre expérience, qui n'est ni moins bonne ni meilleure que la tienne. A toi de faire le tri et de ne garder que ce qui résonne en toi et te semble cohérent!


1- Savoir avec QUI tu as envie de travailler

Un premier conseil qui peut sembler simple, et pourtant!

As-tu envie de maquiller des enfants, des adultes, des personnes âgées? As-tu envie de proposer tes services dans des musées, des maisons de quartier, des centres pénitentiaires, des palaces, des parcs à thème, des discothèques... ? As-tu envie de donner des cours, des masterclass, des conférences? As-tu envie de travailler auprès d'entreprises ou plutôt auprès d'associations ou de particuliers? As-tu envie de travailler seul.e, en équipe, en binôme? As-tu envie de maquiller de façon très locale, régionale, nationale ou internationale?


Il existe autant de possibilités que de profils d'artistes : c'est à nous de savoir à qui nous nous adressons. Et c'est bien connu qu'en voulant s'adresser à tout le monde, on ne s'adresse en réalité à personne!


Le Pastel Tips : prends le temps de dresser le portrait de ton client idéal, celui avec qui tu aurais envie de travailler de nombreuses années. C'est loin d'être une perte de temps, crois-moi!


2- Modeler ta gamme tarifaire

Dès le début de ton activité, je te recommande de travailler sur ton rapport à l'argent et sur ta gamme tarifaire.

Tu vas choisir ton positionnement : entrée de gamme, moyenne gamme ou haut de gamme. On peut même mixer deux catégories. Pour ma part, je me situe actuellement dans le moyen/haut de gamme.

Le positionnement demande de la cohérence : si tu as envie de maquiller dans des maisons de quartiers ou des centres sociaux, il semble inapproprié de viser une gamme tarifaire élevée. Les budgets alloués par ce type de structure sont plutôt entrée/moyenne gamme. Une fois que tu es conscient.e de cette réalité économique, à toi de constituer ta propre gamme tarifaire.


Tes tarifs sont amenés à évoluer chaque année, voire même plusieurs fois par an si nécessaire. Il n'existe pas de loi ou d'interdiction à changer nos tarifs, à toi d'aviser, peaufiner, corriger et adapter!

Un tarif "juste" te permet d'englober tes charges, tes frais, ton expertise et ton confort.


Aussi, tu comprendras aisément que facturer 50€ de l'heure en tant qu'indépendant.e n'est absolument pas viable. Il te faut mettre de côté les réflexes des salarié.es ("50€ de l'heure, c'est génial!") et réfléchir à tout ce que tu souhaites inclure dans tes tarifs.


Si tu veux creuser davantage ce sujet, tu peux écouter les épisodes 120, 113, 104, 84, 65 et 3 de mon podcast. C'est un sujet qui demande tellement de réflexions que je ne peux pas le traiter aussi rapidement dans cet article!


Aucun client ne te demandera d'augmenter tes tarifs. A toi de réfléchir à une gamme tarifaire juste et cohérente.

3-Etre professionnel.le

Avoir un statut juridique et légal qui te corresponde (auto entreprise, SARL, EI, etc...) et surtout qui te permette de facturer. N'hésites pas à te faire accompagner pour ces démarches par un.e expert.e comptable, un.e juriste, la chambre de commerces et d'industries, la chambre de l'artisanat, l'Urssaf ou même Pôle emploi... des professionnels pourront t'aiguiller quant au meilleur statut et aux différentes obligations que cela comprend.


Outre ton statut, souscris à une assurance professionnelle dès ton premier jour d'activité.


Quant au compte bancaire, le compte dédié à ton entreprise n'est pas obligatoire avant de réaliser 10 000€ de chiffre d'affaire pendant 2 années consécutives.

Très sincèrement, je te recommande d'ouvrir un compte dédié dès le début afin de te familiariser avec ce processus et afin de séparer tes revenus.


Il te faudra aussi te mettre en relation avec les impôts à propos de la CFE (cotisation foncière des entreprises) et avec l'Urssaf pour le paiement de tes cotisations.

D'où la nécessité d'être accompagné.e au démarrage car toutes ces démarches peuvent effrayer les novices en matière d'administratif.


Le Pastel Tips : je gère toute ma comptabilité avec Freebe. Je sais ainsi très précisément où j'en suis lors de chaque revenu généré, combien d'argent est en attente, quel est mon plus gros client, quelle marge j'ai avant d'atteindre la TVA, etc etc... le forfait annuel est à 84€ ttc.

Si cela te donne envie d'essayer gratuitement pendant un mois, tu peux suivre mon lien de marrainage.


4- Créer ton propre contenu

Pour trouver tes premiers contrats, tes premiers clients et tes premiers revenus, il va falloir qu'on entende parler de toi. Et c'est là qu'intervient la création de contenu. Que tu décides d'être présent.e sur les différents médias sociaux ou non, que tu veuilles te lancer dans une campagne d'emailing, que tu envisages une parution dans la presse locale ou que tu communiques via des flyers ou cartes de visite distribués lors d'évènements, il y a de fortes probabilités pour que tu aies besoin de photos de tes créations.


La règle d'or absolue : ne JAMAIS utiliser les photos du travail d'autres artistes pour communiquer sur ton travail. C'est irrespectueux envers les artistes qui prennent du temps pour créer ce contenu et cela peut induire en erreur les clients qui décideraient de t'accorder leur confiance.


Autre règle d'or : ne JAMAIS recopier le visuel créé par d'autres artistes pour montrer ce que tu sais faire. Il est temps de te remonter les manches et créer par toi-même du contenu qui t'est totalement personnel, unique et qui met en valeur ce que tu sais faire à ce moment donné de ton aventure artistique et entrepreneuriale.



Pour créer tes visuels, tout est bon à prendre : les coulisses, l'envers du décor, ton matériel, tes créations, avec ou sans modèle... cela dépend de ta ligne éditoriale, du message que tu portes et que tu souhaites faire passer. Encore une fois, à toi de réfléchir à ce que tu veux montrer de ton activité et les sujets sur lesquels tu ne souhaites pas t'exprimer.


Le Pastel Tips : inutile d'investir dans un excellent appareil photo ou dans cette incroyable caméra. Ton téléphone peut souvent faire l'affaire au début, avant d'avoir généré assez de revenus pour les investir dans un meilleur outil.

Il existe des formations basiques concernant la retouche des photos, le cadrage, la composition etc etc... certaines sont disponibles pour quelques euros ou dizaines d'euros sur internet, d'autres sont même disponibles gratuitement (big up à Apple qui propose des ateliers créatifs aux détenteurs d'iPhone par exemple). Peut-être y a t'il un club photo dans ta ville auquel tu peux t'inscrire? Tu as aussi l'option de contacter un.e photographe pro pour obtenir des clichés de tes réalisations moyennant finances (ou collaboration).


5- Trouver des contrats/clients

Le nerf de la guerre : vous me demandez souvent comment j'ai fait au début pour me faire connaitre, pour "percer" et pour vivre pleinement de ce métier.

J'aimerai répondre avec une formule magique... c'est en réalité bien plus complexe que ça!


Dans mon cas précis, voici tout ce que j'ai mis en place : j'ai ouvert un compte Facebook (clôturé en avril 2022 car je n'appréciais plus la plateforme), un compte Instagram, un compte Tiktok, un compte Youtube et un compte Pinterest. J'ai lancé un podcast que j'ai alimenté pendant 2 ans au rythme d'un épisode hebdomadaire. J'ai créé mon site internet et alimenté un blog au même rythme pendant deux ans également. J'ai créé le premier webzine francophone dédié à notre art, Couleurs le Mag (encore disponible ici) qui m'a permis d'approcher des marques, des écoles, des artistes prestigieux et ainsi poser toutes les questions que je me posais!

J'ai lancé une newsletter gratuite, puis une newsletter payante.

J'ai contacté toutes les entreprises avec qui je voulais travailler, j'ai envoyé des lettres manuscrites, j'ai passé des coups de téléphone, j'ai demandé des recommandations à mes clients au fur et à mesure.

J'ai investi chaque euro de pourboire dans du nouveau matériel.

J'ai pris des milliers de photos, des centaines d'heures de vidéos.

J'ai compilé, trié, monté, publié...

J'ai imprimé de belles cartes de visite avant de décider que je ne souhaitais plus en imprimer pour des raisons écologiques.

J'ai participé à des rencontres entre artistes, des concours plus ou moins éthiques, des formations et des masterclass.

J'ai écouté, j'ai questionné, je me suis trompée, j'ai corrigé...

J'ai travaillé sur mon rapport à l'argent. J'ai appris à mieux gérer mes finances et mes papiers.

J'ai fidélisé ma clientèle.

J'ai lancé de nouvelles offres avec plus ou moins de succès.

J'ai jubilé de remporter des appels d'offres. J'ai pleuré de rater des contrats.

Je me suis sentie nulle des centaines de fois. J'ai eu envie d'arrêter. Et je me suis souvenue que j'aimais profondément ce métier. Alors... j'ai continué.


Tout ce que j'ai fait me correspond et ne te correspondra sans doute pas. Nous sommes tous uniques et nous avons tous des envies et des besoins bien différents. Je ne peux pas te donner une liste à respecter point par point avec une garantie de succès. Tout ce que je peux te garantir, c'est qu'essayer ne coûte rien. Essaie tout ce que tu as en tête! Donne toi toutes les chances d'arriver à ce que tu souhaites!


Le Pastel Tips : n'attends rien des autres. Tu as en main tous les éléments qui te permettront d'avancer à ton rythme. Si tu as respecté les premiers points cités dans cet article, tu es sur le bon chemin pour que ton activité se développe de façon pérenne.


6- Matériel pour maquillage facepainting


maquillage à l'eau très coloré et pinceaux de maquillage

Dans notre métier, nous investissons souvent dans des nouveautés : ces belles paillettes qu'on a repéré dans une vidéo, ces couleurs métallisées dont on pense ne pas pouvoir se passer, ce pinceau merveilleux qui devrait nous aider à mieux tracer... etc etc... comme je l'évoquais dans le point précédent, je n'ai pas hésité à me servir de mes premiers pourboires pour renflouer et améliorer mon kit de produits.


Je pense avoir débuté avec moins d'une dizaine de couleurs, aucun split cake (je ne connaissais même pas le nom!) et quelques pinceaux pris au hasard dans un magasin d'art.


Autrement dit : le matériel ne définit pas l'artiste.



Bien entendu, tout matériel utilisé sur la peau doit être de haute qualité, hypoallergenique et cosmétique (les paillettes de loisirs créatifs ne sont pas destinées à un usage cosmétique, pas plus que les poscas, la gouache, la peinture à l'eau ou la colle à bois... et si je te dis ça... c'est que je l'ai vu faire!!).


Au niveau des marques de maquillage à l'eau que je te recommande les yeux fermés, tu trouveras :

  • Superstar

  • Fusion

  • Global

  • DFX

  • Caméléon


Pour les paillettes, voici mon top 3 :

  1. Essential glitter balm (ma médaille d'or absolue)

  2. Fusion

  3. Sissi la Paillette


Pour le maquillage plus "classique" qui m'accompagne dans mes prestations :

  • Nyx

  • Kryolan

  • James Charles

  • et tout ce que je suis amenée à découvrir et tester qui corresponde à mes valeurs


Pour finir

Tu as en main quelques pistes de réflexion pour te lancer ou affiner ton activité de face/bodypainting ou maquillage.


Si tu as envie d'aller plus loin, je propose une session VIP ultra personnalisée d'une durée de 3h, au tarif de 450€ (pour le moment) durant laquelle je mets mon cerveau à ta disposition pour répondre à toutes les questions et problématiques que tu traverses à un moment donné.

Tu en repars avec un fichier d'une dizaine de pages te récapitulant tout ce que nous avons vu ensemble, des exercices et des idées à implémenter dans ton business.

Clique ici pour m'envoyer une demande de session afin d'avancer un peu plus sereinement dans ton cheminement créatif et entrepreneurial.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page