La déambulation, un art bien à part

Mis à jour : juin 28

Une autre façon de maquiller en s'amusant encore un peu plus

Habituée de bon nombre d'évènements organisés en stand fixe (avec fiche d'inscription pour le public et cadence à respecter) j'ai eu envie de changer de façon de procéder.


Je n'ai rien inventé, la déambulation existe depuis bien longtemps et dans tout corps de métier.


Je l'ai juste adapté à mes besoins techniques, logistiques, ma personnalité et l'image que je souhaitais dégager.


Pour commencer, j'ai réfléchi à ce que je souhaitais :


* pouvoir passer partout, sans être ennuyée par les marches, les ruelles étroites, la neige sur la route...donc un engin roulant n'était pas adapté

* être visible de loin...donc l'ombrelle s'est naturellement imposée

* laisser libre cours à mon imagination selon les thèmes de ma clientèle et garder mon aisance de mouvements...donc la création de costumes uniques s'est installée dans mon esprit

*avoir les deux mains disponibles... donc la création d'un plan de travail façonné à mes mesures et complètement personnalisable a vu le jour


Un ami menuisier a réalisé mon plan de travail

Après plusieurs essais et réflexions sur ce qui me fallait VRAIMENT, je me suis lancée dans la réalisation de mon plan de travail idéal en...carton !


J'ai ainsi découpé, modifié, ajusté à la bonne taille les différents éléments qui allaient composer le vrai plan de travail.


Etant satisfaite de mon ébauche, je me suis rendue chez mon ami Pierre.


Nous avons récapitulé ensemble le projet, puis la lourde tâche de trouver LA solution pour faire tenir ce plan de travail à ma taille lui est revenue.

Menuisier de son état, très ingénieux et ultra à l'écoute de mes besoin, il a comprit comment j'allais fonctionner avec ce drôle d'engin.


Le dessous de mon plan de travail, avec la hanche en bois qui vient se coller contre ma hanche

Il a réalisé une hanche en bois, qui vient s'emboîter à la mienne, et grâce à une (grosse) ceinture, le plan de travail tient autour de moi afin de libérer l'usage de mes mains!


Ensuite, avec ses outils de précision, il a découpé des cercles pour que je puisse installer 5 gobelets, et plusieurs encoches pour mes gros pinceaux.



Je lui ai également demandé un morceau de plaque métallique afin de disposer mes petits splitcakes habituellement aimantés sur une grande plaque dans mes stands, ce qui m'évite de les perdre en marchant.

Deux petites tiges en bois viennent compléter le plan de travail, me permettant de placer deux boîtes rondes trouées en leur milieu, sans perdre d'espace.


Il ne me restait plus qu'à finaliser les petits accessoires indispensables pour tout contenir...


*deux sacs, réalisés sur mesure et adaptés à chaque costume, pour les éponges propres d'un côté, et les éponges sales de l'autre


* des étuis de pinceaux à glisser le long de mon bras gauche ( je suis droitière), dans un tissu neutre pour être assorti à beaucoup de costumes sans avoir à les refaire...à base de tissu et d'élastique, à la bonne mesure de mon bras, le plus gros étui va au dessus de mon coude et le plus petit sur l'avant de mon bras.


*plusieurs petits bracelets en serviette éponge, scratchés autour de mon poignet gauche, afin d'essuyer mes pinceaux de leur surplus d'eau ou de leurs saletés avant de les ranger dans mes étuis en prestation


Il était temps de lancer la communication de cette nouvelle prestation que je proposais, et surtout...de l'essayer sur le terrain, en conditions réelles (car vous vous doutez bien que mon jardin fut le théâtre de bon nombre de tentatives, avec plus ou moins de succès)

Par une très chaude journée, l'ombrelle se fait apprécier

Mes clients ont adoré l'idée, et certains ne me prennent plus qu'en déambulation, conquis par la simplicité de la prestation :


* plus besoin de table - parasol - barnum

* grande mobilité pour aller au devant du public et pouvoir passer devant tous les commerces lors des braderies

* originalité de la prestation

* animation plus conviviale, le public vient me demander des photos sans se faire maquiller, juste pour le plaisir de poser à côté de moi équipée ainsi!


Adaptable pour toutes les saisons

Et moi, me demanderez vous, qu'est ce que j'en pense?


J'adore la déambulation, et tout ce qui va avec, j'aime préparer les accessoires et les costumes adaptés à la thématique du client ou de la saison le cas échéant.


Je maquille cependant moins longtemps qu'en stand fixe, et avec des pauses incluses dans le devis, car le fait de tout transporter sur moi a un certain poids.


Il faut également envisager du mobilier urbain à portée de main, car les plus petits doivent grimper sur des bancs, des blocs de béton, le rebord des vitrines, les bacs de fleurs des communes, etc etc...je ne peux pas trop me baisser !


Il reste néanmoins une grosse limite: la PLUIE.

Car en stand fixe, bien à l'abri, faire du maquillage à l'eau ne pose pas trop de soucis, mais je vous laisse imaginer en se déplaçant ?


Toujours plus prés du public

Voilà, vous savez tout sur mon plan de travail spécialement conçu pour la déambulation!


Et vous, comment procédez vous lorsque vous déambulez?

N'hésitez pas à me montrer vos photos, c'est un réel plaisir de partager avec vous toutes ces petits astuces qui nous aident dans notre vie artistique!