Bodypainting : pourquoi se faire peindre le corps? (partie 2)

Mis à jour : juin 28


Une oeuvre collective réalisée avec trois artistes au total, un vrai moment de partage.

La semaine dernière , je t'ai raconté par le menu comment je m'y prend pour peindre un corps, le matériel que j'utilise, le temps que cela me demande et comment je traite mes modèles.

Si tu as raté cette description assez complète, tu peux la retrouver ici.


Dans cet article , j'aimerai te faire toucher du doigt le pourquoi du comment.

Pourquoi je pratique ce drôle de métier, cette activité non conventionnelle, et comment je la présente.


Pour moi, le bodypainting a un vrai rôle à jouer dans notre société. Nous sommes soumis à une pression de l'apparence très forte, avec toutes les images très lisses véhiculées par les réseaux sociaux. Nous en sommes tous responsables par la même occasion, mais nous pouvons également tous faire évoluer les opinions et les façons de faire.


Quand j'explique mon métier, j'ai bien souvent droit aux mêmes phrases :"hey, t'as pas besoin d'assistant quand tu maquilles des filles à poil?".


Certes, c'est une pratique encore peu répandue, mais ce n'est pas avec ce genre de réflexions que cela va avancer. J'avoue que je ne répond plus à ce type de phrases, et me contente de lancer un regard que j'essaie de rendre noir.


Plus sérieusement , je ne savais pas qu'un jour je vivrais de ce métier. Je ne savais pas que je pouvais apporter autant avec quelques couleurs et des pinceaux.


En réalité, c'est bien plus que du maquillage.


Je crois que le maquillage n'est finalement qu'un prétexte, comme pourraient l'être la sculpture, la photographie ou encore poser nu pour des étudiants d'école d'art.


Ce qu'une séance apporte à toutes ces femmes que je maquille est non quantifiable.

Je pourrais peut-être leur distribuer un questionnaire avant/après (tiens, c'est une bonne idée, en parlant avec toi je me dis que je vais mettre ça en place) pour tenter d'évaluer le bien-être qui ressort de nos séances.

Ce qu'elles m'en disent, c'est une sensation d'accomplissement , un sentiment de force, le dépassement de soi en osant se dénuder, se laisser maquiller puis devoir poser devant l'appareil... chacune vient avec son histoire, ses tabous, ses complexes, sa timidité ou son exubérance, et je m'adapte et compose avec.


J'ai eu des divas, des scandaleuses, des sulfureuses, des introverties, des anonymes qui ne voulaient surtout pas pouvoir être identifiées, des soeurs, des futures mamans, des cousines, des petits seins , des gros lolos, des anorexiques et des femmes tout en rondeur... chacune a laissé son bagage à la porte et s'est retrouvée transformée en quelques heures et quelques couleurs.


Avec douceur, je les ai accompagné sur le chemin qui est le leur, en les mettant en valeur, en les sublimant , en les rendant belles et fortes... en leur rappelant qu'on se doit d'être douce avec nos corps, car c'est lui qui nous permet d'être femme, et peu importe si on a le sein droit plus gros que le gauche, des poils sur le ventre, des "grosses" fesses...

Si je devais dresser un tableau de tous les complexes cités par les femmes que j'ai maquillé, ouh la la! Tu serais choqué! Et je suis sûre que tu trouverais le moyen d'en rajouter, parce qu'on râle toujours et qu'on a tendance à trouver la voisine plus jolie que nous.


Le bodypainting aide à prendre conscience de tout ça.


Il aide à se libérer de toutes ces contraintes qu'on se met en tête, toutes ces normes qu'on s'auto-impose... c'est un véritable courant d'air frais et vivifiant!


Une de mes modèles pensait tellement à sa séance qu'elle avait du mal à trouver le sommeil. Elle était dans le contrôle de ce que j'allais lui peindre, où j'allais le lui peindre, comment elle poserait pour la photo, etc etc... quand elle a comprit que je l'écoutais attentivement , que je ne la jugeais pas et que j'étais en pleine empathie avec elle, elle a relâché toute la pression qui pesait sur ses épaules, et la séance a été 100% bonheur!

Elle s'est accepté comme elle était à ce moment là, et a eu l'agréable surprise de ne même plus se sentir mise à nue!

Une belle victoire, qu'en pense-tu?

Une photo prise sur le vif où tout se lit sur mon visage : la passion, la concentration, la fatigue, l'amour de mon métier et de ma modèle

Quand tu passes sous mes pinceaux, j'en ressors aussi vidée que toi. Comme une éponge, j'absorbe tes émotions, et tu ne me laisses bien évidemment pas indifférente!

Chaque bodypainting est un échange incroyable dans des circonstances extra-ordinaires : en quelques heures, on en apprend parfois bien plus sur la personne qu'en plusieurs années auprès de nos amies proches.

C'est un moment si intense qu'on pourrait le comparer à une expérience sportive extrême, du type qui te donne une complicité immédiate avec ton partenaire.


Pour moi, le bodypainting est un formidable moyen d'expression, et ce que j'aime par -dessus tout, c'est que ce soit de l'art éphémère.

On me demande souvent si je fais aussi du tatouage. Non, et cela ne m'intéresse absolument pas, cela ne correspond pas du tout à ma démarche. Je ne souhaite pas que ce que je trace sur un corps y reste pour la vie entière.

J'aime l'éphémère. Cela me fait penser à la mer : chaque vague est unique, et quand elle se retire en laissant son écume sur le sable, on sait qu'on ne la reverra pas. Ce que je peins a la même caractéristique ; je ne refais pas deux fois les mêmes designs, je ne place pas les motifs pareils, et j'assortis les couleurs différemment.


Chaque femme est unique, je me dois de les célébrer!


A la question "mais vous ne peignez que des femmes?", j'ai tendance à expliquer que je peins aussi des hommes, selon les circonstances.

Mais en réalité, je prend conscience que j'aime peindre les femmes, que je suis sensible à leur douceur et à leur force sous-jacente, et qu'étant femme moi-même, j'ai peut-être davantage de compréhension de ma modèle.


Quant à ceux qui sont réticents, voire moqueurs, voire même péjoratifs et qui considèrent encore le bodypainting comme un dérivé de l'industrie pornographique... je les plains! Certes, quelques artistes ne maquillent que des femmes aux corps irréels dans des positions scabreuses en dévoilant leurs parties intimes.


Mais nous sommes une grande majorité d'artistes à prendre soin de réaliser une oeuvre et une photo digne.

Oui, la dignité est une valeur importante dans le bodypainting, et aucun modèle ne devrait se sentir rabaissé après avoir été maquillé et photographié.


Pour finir, je te partage ce cliché prit lors d'une rencontre de bodypainting, où ma modèle, en string donc, paradait tranquillement dans les allées d'un parc public, devant une foule composée de familles, de badauds en goguette, de groupes d'amis... non seulement elle n'a essuyé aucun commentaire désobligeant, mais en plus elle fut accueillie comme une déesse par des enfants, qui l'ont entourée, lui ont fait des câlins et des bisous, mettant de côté le fait qu'elle soit nue (ne s'en rendant peut-être meme pas compte!).

Avec le coeur d'un enfant , tout est si simple!

J'espère que cet article t'aura ouvert les yeux sur ce que représente le bodypainting dans ma vie, ce qu'il représente pour les femmes que j'ai eu la chance de peindre... et si cela t'a donné des envies de séance, je serai plus que ravie de t'écouter me parler de ton projet, et t'accueillir dans mon "studio" pour une séance qui te sera consacrée!


A la semaine prochaine pour un nouvel article, et en attendant... passe de belles fêtes!