Chroniques d'une vie d'artiste : épisode 17


maquillage vie d'artiste

Quand on aime son métier, cela semble être un crime de lèse-majesté de ne pas avoir de motivation.

J'aime mon métier d'artiste face&bodypainter, j'adore créer, je suis passionnée de couleurs et de pinceaux, et pourtant ces derniers jours, je n'ai PAS envie de maquiller.


Est-ce que cela fait de moi une mauvaise artiste?

Est-ce que je dois envisager de changer de profession?

Est-ce que je dois tout remettre en question?

Ne pas avoir envie de créer, c'est loin d'être grave.

Ce qui est grave, c'est l'idée qu'on se fait du fait de ne pas avoir envie de créer.

On s'imagine tout un tas de choses : on ne retrouver plus jamais l'envie de créer, les autres sont meilleurs que nous car ils continuent de créer alors que nous sommes au point mort, notre créativité est en berne, on a que des mauvaises idées...


Depuis une semaine, je n'ai pas touché mes pinceaux et cela me fait forcément réfléchir.


S'écouter

Quand je décide de ne pas peindre, ce n'est jamais par hasard.

Un peu comme une pâte à pizza, j'ai besoin de faire reposer mes idées, de les laisser infuser.

J'explique dans cet épisode de podcast comment ne jamais manquer d'idées, et c'est typiquement ma façon de procéder.


Quand j'éprouve le besoin de ne pas prendre mes pinceaux, c'est que j'ai d'autres idées en tête, d'autres préoccupations à gérer.


Ce n'est pas parce que je ne sais pas quoi faire.

C'est parce que j'ai besoin de faire une pause.



Calme et productivité

J'ai appris que ce n'est pas en paraissant occupée que je suis productive.

J'ai compris que ma créativité ne se commande pas et que je suis ma plus précieuse alliée : pas envie de créer, pourquoi? Voici quelques raisons que j'ai déjà éprouvé, pas toutes en même temps heureusement!

  • parce que je suis fatiguée

  • parce que je suis lasse

  • parce que j'ai trop d'idées et qu'il faut que je les laisse infuser avant de les démêler

  • parce que j'ai tendance à me comparer et que je suis dans une phase où je me trouve nulle

  • parce que je travaille trop

  • parce que je ne prends pas ce temps

  • parce que j'ai trop d'attentes et peu de résultats

Ces raisons sont une explication rationnelle à mon manque d'envie de créer, mais je ne les laisse pas m'arrêter.

Je suis sûre que tu te reconnais dans certaines d'entre elles et que tu as tes propres raisons que je n'ai pas cité.


Je remarque quand mon esprit est trop brouillon : rien ne me paraît simple et j'ai besoin de tout organiser autour de moi pour que cela me semble plus ordonné.


Il est donc temps de retrouver sérénité et tranquillité dans mon esprit, et figure-toi que pour y arriver, la meilleure façon de faire, c'est de prendre mes pinceaux et de faire taire toutes ces voix parasites dans ma tête!



Se rappeler "pourquoi"

Dans ces moments de vide créatif, j'apprécie de me remémorer le pourquoi du comment.

Etre à la tête de son entreprise, ce n'est pas une promenade de santé et découragement et démotivation sont des ombres fréquentes au tableau.


Pourtant, à y regarder de plus près, je ne souhaite absolument pas être salariée et dépendre du bon vouloir de quelqu'un d'autre.

Alors quand je n'ai pas envie de créer, je me rappelle ce qui me pousse à aller plus loin que le confort d'un poste salarié.


Ce sont des arguments puissants qui ne me laissent pas indifférente, entre autre :

  • la liberté d'emploi du temps

  • l'indépendance financière (sur laquelle je travaille beaucoup actuellement)

  • le plaisir d'être seule maîtresse à bord

  • la fierté d'y arriver à la force des pinceaux

  • la construction de mon empire, brique après brique


Le temps, un ami qui nous veut du bien

En ne créant pas, je passe du temps à faire autre chose.

Je ne suis pas adepte du "faire pour faire" et il m'arrive de ne rien faire : juste regarder la pluie tomber avec une tasse de thé à la main, laissant aller mes pensées.


Je suis consciente qu'il n'y a que le temps qui fait et défait, et je crois avoir besoin de temps en ce moment.


Le temps ne se rattrape jamais, par contre c'est un allié de choix si on accepte de ne pas tout le temps être au top.


Pour apprécier la lumière, il faut traverser des zones d'ombre.

Pour être super créatif, il faut accepter de connaître des jours sans idées ni motivation.


Ne pas avoir envie de maquiller, c'est donc loin d'être le drame.

Je sais que des jours meilleurs viendront et que ma créativité surgira à nouveau.


Mes pinceaux attendent sagement, nous nous regardons du coin de l'oeil et je crois que déjà, de nouvelles idées me viennent...

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout