Chroniques d'une vie d'artiste : épisode 24


maquillage artistique chroniques d'une vie d'artiste

Comment s'organise le temps pendant une semaine dans une vie d'artiste maquilleuse? Comment je répartis mon temps entre mes différentes activités? Quelle charge de travail cela représente-t'il d'être à son compte?


Je vais essayer de décortiquer au mieux ces différentes questions et je te propose de m'emboîter le pas pendant une semaine.


Le début de semaine est généralement consacré à ma création de contenus, à savoir :

  • l'écriture de la Pastel'News

  • la rédaction du podcast

  • la rédaction du.des article.s de blog de la semaine

  • la création des posts sur les différents réseaux sociaux

  • la création des stories sur Instagram

  • la création de la vidéo de la semaine sur Youtube

Tout au long de la semaine

Je démarre généralement mes journées par une séance de sport (yoga, HIIT, Pilates, marche en montagne, ski, raquettes selon la saison). J'ai toujours un moment de connexion à mes e-mails et différents réseaux afin de relever et répondre aux messages.

Nous prenons nos repas en famille, et en amoureux le midi : ce sont des moments précieux!


Quand je n'ai pas envie de travailler, je ne travaille pas.

Quand je n'ai pas envie de créer, je ne crée pas.

Quand je suis super productive, je ne m'arrête pas.

Quand je suis en prestations, je m'arrange pour organiser ma semaine autrement.

Quand je vois des ami.e.s je m'arrange également.


Je n'ai pas de jour de congé à proprement parler. Je travaille en pointillé : jamais de grosses sessions (sauf en prestation) et toujours des moments pour ma famille et pour moi. Quand je choisis de regarder un film, de prendre un bain, d'être en famille, de partir faire une longue balade, le travail ne s'immisce pas dedans! Je me consacre pleinement à ce que je choisis de faire.



Lundi

J'ai l'opportunité de travailler en groupe le matin de 8h à 12h au sein d'un coworking virtuel.

C'est le lundi qu'est planifié l'appel avec mon groupe de responsabilité, 7 personnes ultra motivantes avec qui nous faisons un point hebdomadaire d'une heure.

Idéalement, je réussis à rédiger la Pastel'News du mercredi, histoire d'être sereine.

Je fais aussi un point financier et administratif : les devis et contrats du moment, les sommes encaissées ou en attente, les papiers quoi!


Je choisis selon mon humeur de travailler sur ordi ou de sortir les pinceaux : j'ai à faire dans les deux cas!

Un lundi sur deux, je fais partie d'un mastermind sur les formations en ligne, en fin de journée.


Mardi

Suite de la création de contenu : je choisis le sujet pour le podcast de jeudi, je mets de côté des idées, des articles, des informations qui vont m'aider à développer ce sujet. Je commence à l'écrire, il est rare que je le termine et que je l'enregistre le mardi!

Je travaille en pointillé : j'aime alterner entre plusieurs tâches afin de ne pas m'ennuyer, c'est ma façon de travailler et elle me correspond pour le moment.


Quand c'est aussi le jour de la sortie de l'article de blog, je prends le temps de le relire puis de gérer les paramètres avant de le mettre en ligne.


Je peux réaliser des visuels de maquillage ou de matériel pour alimenter ma base de données perso.

Je planifie l'envoi de la newsletter, je prépare la suivante (dupliquer la campagne, changer le titre et le numéro, mettre quelques idées si j'en ai...).



Mercredi

Sortie de la Pastel'News à 6h du matin sans que je n'ai à m'en soucier. Je jette un oeil aux statistiques plus tard dans la journée, sans que cela ne m'obsède pour autant.

Il est temps de me secouer les puces pour terminer d'écrire l'épisode de podcast de demain et surtout trouver un moment pour l'enregistrer au calme. Chaque session d'enregistrement demande à toute ma famille de ne pas faire de bruit, sans compter sur le voisinage, les hélicoptères parfois très très fréquents, bref... choper le bon créneau est presque un art!

Je prépare dans la foulée le post qui annoncera la sortie de ce nouvel épisode sur Instagram, je réfléchis à la légende...

Une fois l'épisode enregistré, je passe au montage (enlever les fautes, les bruits parasites) puis à l'exportation en MP3, la mise en ligne chez mon hébergeur, la rédaction des notes de l'épisode et la programmation pour le jeudi matin à 6h.


Selon les semaines, j'arrive à tout terminer entre 12h30 et 1h du matin... plus je termine cette tâche tôt, plus je suis en paix. Mais parfois ça ne fonctionne pas comme je souhaite!

Je choisis ensuite de produire du contenu ou créer, selon mes envies et besoins.


Jeudi

Une fois l'épisode publié sur toutes les plateformes d'écoute, je réalise la vidéo du même épisode pour la diffuser sur Youtube. Je reprends mes notes pour rédiger une courte légende pendant que la vidéo se charge et je réalise les vignettes qui serviront à illustrer la vidéo.

Je peux intervenir dans une émission matinale sur Clubhouse en fin de semaine car les thèmes abordés me plaisent bien : s'inspirer et s'évader. Si c'est le cas, je rédige une petite chronique la veille au soir selon l'inspiration du moment.

C'est généralement une journée où je ne prépare pas de contenus si ce n'est des posts et des stories sur les réseaux sociaux et où je prends plus volontiers les pinceaux.

Je fais partie d'un mastermind sur la visibilité professionnelle une semaine sur deux en fin de journée.


Vendredi

Le coworking est de retour, je peux travailler en groupe (virtuellement) de 14h à 18h si j'en ai envie.

C'est souvent le vendredi que je me lance dans de plus grands maquillages sur moi parce que je n'ai pas de création de contenu donc plus de temps disponible.

Pareil que la veille, c'est une de mes matinées possibles pour l'intervention sur ClubHouse, une belle manière de finir la semaine!

Donc voilà, je maquille, je photographie, je retouche, je m'énerve parce que cela ne fonctionne pas comme je veux, je mets tout le monde à profit pour m'aider à obtenir le cadrage parfait... une vie d'artiste quoi!


Samedi

Je n'ai pas de réelle distinction entre le week-end et la semaine. Je ne suis ni désespérée d'être le indi matin ni heureuse d'être le vendredi soir : je suis heureuse d'être chaque jour!

A vrai dire, je travaille quand je le souhaite, que ce soit un dimanche, une nuit, un jour férié ou un jour conventionnel aux horaires conventionnels.

Je mets de côté des idées pour la création de contenus de la semaine prochaine, je sors mes pinceaux, rien de définitif! Je me laisse porter par ce que j'ai envie de faire.


Dimanche

Comme la veille, rien de définitif.

Je fais partie d'un groupe d'entrepreneurs avec une masterclass tous les dimanche à 18h, sur des sujets variés.

Et voilà! Tu sais à peu près comment je m'organise dans la semaine, en notant que je fais chaque jour :

  • quelque chose que je n'aime pas (des papiers...)

  • quelque chose dont j'ai besoin (communication, référencement, SEO, technique....)

  • quelque chose que j'adore (du yoga, rire, écouter un podcast, papoter, peindre...)

  • quelque chose dont j'ai envie (un gâteau, du rangement, de la lecture, une balade...)

En alternant ainsi, je n'ai jamais l'impression de m'épuiser à la tâche et j'ai davantage de choses que j'aime faire plutôt que l'inverse!


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout