Vie d'artiste face&bodypainter


Quand j'évoque mon métier d'artiste face&bodypainter, mon interlocuteur me demande si "j'arrive à en vivre", ou plus élégamment si "c'est mon seul métier".


La réponse est OUI.

Je vis de mon activité de facepainting, bodypainting, bellypainting. Je maquille des enfants, des adultes et des femmes enceintes. Et je gagne ma vie comme ça.


Alors je vais te décortiquer ce qui a rendu possible le fait d'en vivre en te montrant les coulisses de ma vie artistique. Peut-être que tu essaies aussi d'en vivre et que cela peut te donner des idées ou casser un mythe.

Comme d'habitude, je ne suis ni meilleure ni moins bonne que les autres : je suis juste moi, et ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera peut-être pas pour toi. Je te laisse le soin d'essayer, d'adapter et de personnaliser ce que tu vas lire.


1- La pratique

C'est bien entendu par là que j'ai commencé : comme dans toute activité, j'ai pratiqué énormément à mes débuts, et crois-moi, j'en avais grand besoin.

Mon poignet avait du mal à rester stable, mes designs n'étaient pas symétriques, j'avais beaucoup de difficultés à appliquer les couleurs sans que cela ne bave sur la peau.


Pour tout te dire, je n'avais pas du tout l'intention de vivre de cette activité. J'ai juste commencé à maquiller un visage, puis deux, puis 10, puis 100... et la possibilité de gagner ma vie avec ce métier s'est imposée petit à petit suite aux demandes grandissantes de mes clients.


Quoi qu'il en soit, je continue de maquiller en dehors des prestations, au quotidien. Je t'encourage à lire ces deux articles dans lesquels je te donne 10 exercices que je pratique tous les jours :

La pratique est essentielle car grâce à elle, j'ai acquis de l'assurance et de la confiance, deux qualités indéniables qui m'ont beaucoup servi en prestation lorsqu'un parent n'est pas content et s'en prend à moi. Si j'ai un conseil à te donner : ne laisse JAMAIS quelqu'un insinuer le doute dans ton esprit. Donne-toi les moyens de croire en toi.





2- Se rendre visible

Tu seras sans doute d'accord : même en faisant les plus beaux maquillages du monde, si personne ne les voit, c'est comme si tu n'existais pas.

J'ai donc entrepris de me rendre visible en communiquant sur les réseaux sociaux.

Cela demande du temps pour construire une communauté sensible à nos valeurs et à notre univers, mais je crois que c'est une étape incontournable.

Et surtout, en étant présente sur ces réseaux, j'ai appliqué leur noms : j'ai été sociale (et je le suis toujours!).

Chaque jour, je prends le temps d'interagir avec ma petite communauté.

Je réponds aux commentaires et aux messages, je découvre des comptes, j'aime les publications et les stories des autres (que je les connaisse ou non).

J'ai pris le temps avant de créer mon site internet parce que cela me semblait très compliqué et parce que je n'en voyais pas le besoin. Ce fut une grosse erreur, mais maintenant que j'ai ce site, crois-moi, je le fais vivre! Tu as peut-être remarqué que je suis régulière quant à la publication d'articles, cela contribue à me rendre visible et à me faire exister dans cet océan d'artistes présents sur internet.


3- Créer des visuels

Ce métier est éphémère, et tout ce qui reste d'un maquillage sera la photo. J'ai rapidement investi dans un bon appareil photo (un Canon 5D, avec deux objectifs, dont un 50mm pour avoir le flou en arrière-plan) afin d'être autonome dans ma création de visuels.

Les téléphones font aussi de jolies photos, et je me sers autant de l'un que de l'autre.

J'ai trouvé ma façon de cadrer mes photos, le traitement que j'ai envie de leur appliquer, le fond que j'aime en arrière plan... mes visuels sont reconnaissables et je continue de développer une appétence pour la photographie car c'est un élément indispensable dans ce métier et je n'ai pas toujours un photographe sous la main.

En créant mes propres visuels, j'ai gagné en autonomie et j'ai arrêté de me donner des excuses de ne pas pouvoir faire tel projet si je n'ai pas un photographe. Mes visuels ne sont pas parfaits mais ils me correspondent et me permettent d'être indépendante.


4- L'art de démarcher et de fidéliser

Il faudrait y consacrer un article entier tant il y a à dire.

Il a bien fallu que je trouve des clients, le nerf de la guerre! J'ai choisi d'attaquer sur 3 plans principaux :

  • par téléphone, en contactant les offices de tourisme, les mairies, les entreprises...

  • par e-mail avec les visuels précédemment créés

  • en personne, en me rendant directement dans les offices de tourisme, les mairies...

Ce n'est jamais très simple de démarcher, et je crois que nous sommes nombreux à ne pas savoir comment nous vendre et à ne pas aimer nous vendre. C'est dommage, car sans cela, notre activité ne va pas connaître de succès.

Si tu bloques encore sur les tarifs à fixer pour tes produits ou services, je te conseille deux ressources que j'ai créé :

J'ai surtout pris le temps de me demander pour qui j'ai envie de travailler. On ne quitte pas le salariat pour se farcir des clients qui ne nous intéresse pas. J'ai choisi de ne pas démarcher massivement mais vraiment très précisément en ciblant les entreprises proches de mes valeurs et de mes centres d'interêt.

Quand j'ai un client avec lequel je prends plaisir à travailler, je ne le lâche pas. C'est plus simple de fidéliser un client existant que de partir à la pêche au nouveau client sans cesse. Je lui propose les meilleures dates, je le fais passer en premier dans les réservations, je lui propose des photos exclusives pour sa communication, des petites attentions auxquelles mes clients sont sensibles!


5- Créer du contenu

Pour appuyer ma présence en ligne, j'ai misé sur la création de contenu.

Je crée donc des visuels (comme évoqué plus haut) pour publier sur mes réseaux sociaux, mais je crée aussi :

  • des articles de blog

  • des épisodes de podcast

  • des ressources supplémentaires à destination de ma communauté

  • des lives sur les réseaux sociaux

  • des vidéos pour ma chaîne IGTV

  • des slides pour mes stories au quotidien sur Instagram

  • une newsletter hebdomadaire

  • un magazine mensuel

Encore une fois, j'ai mis du temps à comprendre l'interêt de procéder ainsi, et si tu ne le comprends pas non plus, je t'encourage à y réfléchir. C'est une occasion de plus de faire entendre ta voix, de montrer qui tu es et ce que tu sais faire, c'est une occasion en or!


L'avantage principal est de diversifier ton activité et de sortir des réseaux sociaux. Pour rappel, tes comptes facebook et instagram ne t'appartiennent pas : si une erreur de manipulation de leur part ferme tes comptes (et cela arrive) tu n'as plus moyen de récupérer les adresses e-mails de ta communauté et tu te retrouves à ne plus avoir de canal d'expression.

Ce contenu assied ta position d'expert. Je reçois chaque jour plusieurs questions à propos de mes pensées sur tel ou tel produit, sur telle marque, telle technique... on vient me demander ce que je pense de çi ou ça car je publie très régulièrement des tests de produits, des tutoriels, des conseils... donc naturellement je prends cette place, et c'est ce que je t'encourage à faire.

Trouve le média sur lequel tu aimes t'exprimer, et fooooonce!


6- Toujours à l'affût et s'adapter

Bien entendu, je reste sur le pont, toujours à trouver une nouvelle technique, de nouveaux produits, de nouvelles idées... je ne prends rien pour acquis, et je reste bien consciente que nous sommes nombreux à vouloir vivre de nos passions mais peu à réussir à le faire.

Tu notes que je ne parle pas d'avoir de la chance de vivre de ma passion : ce n'est pas de la chance, c'est beaucoup beaucoup de travail!


La situation actuelle, c'est à dire la pandémie du covid-19, a renversé tout ce qu'on croyait établi. Nous sommes nombreux à être à l'arrêt, pénalisés, désemparés.

Pour ma part, j'ai choisi de changer tout mon matériel pour travailler dans des conditions sanitaires irréprochables, et j'ai envoyé des infographies à mes clients afin de les rassurer.

Opération couronnée de succès car j'ai une grosse dizaine de prestations bookées dans les semaines à venir. Beaucoup moins qu'en temps normal, mais beaucoup plus que bon nombre de facepainter.


J'accepte de changer mes habitudes, je ne reste jamais campée sur mes positions, et c'est ce qui me permet de m'adapter à chaque situation.


En temps normal, je maquille habituellement seule et en stand fixe. J'ai écouté mes clients et parfois devancé leurs attentes en m'entourant d'une équipe quand nécessaire, en acceptant de maquiller dans des endroits difficiles d'accès (en ski par exemple, ou sur un bateau) et j'ai proposé des déambulations pour être au plus proche de leurs besoins.


7- La passion

C'est le point le plus important dans ma vie professionnelle. Je ne fais rien par obligation et tout par passion. Le jour où je me lasse de mon activité, je change afin que cela ne devienne pas un poids.

J'aime mon métier et je suis honorée de le pratiquer.

J'aime mes clients et je leur donne le meilleur.

J'aime mon art et je me donne les moyens de l'améliorer, tout en acceptant mon niveau là où je suis, ici et maintenant.


Sans passion, je n'avance pas. C'est un moteur ultra puissant qu'il faut nourrir!


J'espère que tu auras trouvé quelques idées à mettre en place dans ton business, car OUI, même s'il est artistique, on parle ici de business.

Nous avons un compte bancaire à remplir chaque mois, nous vendons un service très apprécié du public, et nous sommes des entrepreneurs ayant des projets, une vision, des envies... chacune de nos actions nous rapproche de nos buts, et si tel n'est pas le cas, il faut absolument revoir ta stratégie!


Si tu as des idées que je n'ai pas évoqué, je suis toujours ouverte à la discussion, par e-mail, commentaires, messages privés!


Et si tu as envie de mettre toutes les chances de ton côté, je te propose un programme d'accompagnement créé en début d'année, dans lequel j'ai compilé tous les outils que j'aurai adoré avoir à mes débuts :

  • les questions à se poser

  • des exercices

  • des bonus

4 semaines pour donner un nouveau souffle à ton business, c'est un joli cadeau à se faire.



Pour 60€, tu as accès à :

  • 20 challenges

  • 4 bonus pour les plus courageux

  • des ressources écrites à compléter

  • des vidéos si tu es plus visuel qu'auditif

Une autre façon de voir ton business, servie sur un plateau d'argent à tout petit prix!


J'en parle peu, à tort, alors si tu souhaites en savoir davantage, tu trouveras toutes les informations en te rendant ici.


A la semaine prochaine, même jour même heure!