Episode n°2 : La fabrique à idées


Dans ce deuxième épisode de podcast, je vais te donner les clés pour créer ta propre fabrique à idées.


Pour moi qui ne connait que très rarement la page blanche (et la fameuse angoisse portant le même nom) il m'a semblé utile de te permettre de casser quelques croyances limitantes.

Sommes-nous tous égaux face à l'imagination? Naissons-nous avec un quota d'imagination ou est-il possible d'en avoir et d'en ajouter tout au long de notre vie?

En d'autres termes, avons nous une prédisposition naturelle à être (ou non) dotés d'imagination?


Ma croyance personnelle est de dire que tout le monde a de l'imagination. Ce n'est absolument pas réservé à une minorité d'artistes vivant le cheveu en bataille et le pinceau à la main.

Au moment où j'écris cet article et où j'enregistre le podcast qui en découle, nous sommes mi-avril, en confinement, et les initiatives créatives pullulent. Chaque corps de métier rivalise d'imagination car nous avons plus que jamais besoin de sortir de notre zone de confort.


La définition

1) Faculté qu'a l'esprit de reproduire les images d'objets déjà perçus ou de créer de nouvelles images.

2) Pouvoir d'invention : faculté d'inventer et de conçevoir en combinant des idées

3) Idées sans fondement.


J'aime les mots et leurs pouvoirs. De cette définition je retiens :


  • reproduire

  • créer

  • inventer

  • combiner des idées



La règle des 4 "i"

Je te partage une règle que j'applique personnellement dès que je suis à la recherche de nouvelles idées, et si tu me suis un minimum, tu auras bien compris que j'ai une idée à la demie-seconde... tu vas peut-être trouver quelques idées potables dans cette règle, à implémenter dans ton business.



1- Identification

Pour trouver de nouvelles idées, il te faut une idée de départ.

Comment veux-tu trouver quelque chose sans savoir ce que tu cherches?

Cela reviendrait à aller au supermarché sans avoir aucune idée de ce que tu souhaites acheter : tu peux être sûr que ton caddie serait plein à craquer d'articles hétéroclites dont tu n'as pas spécifiquement besoin.


Il te faut un point de départ avant d'envisager de franchir une ligne d'arrivée.


Plus tes besoins seront clairs, plus ton esprit pourra se focaliser dessus.

C'est le moment d'identifier ton idée de base, celle autour de laquelle tu trouveras d'autres idées. Cette première idée est généralement assez large car nous n'en sommes qu'au tout début du processus.


Suivons un cuisinier qui a très envie de réaliser un livre de recettes sur la tomate. C'est son idée principale, il ne sait pas encore sur quoi cela va déboucher mais au moins sa première idée est là, et elle nous emmène directement à la 2ème étape.


2- Investigation

Notre cuisinier va se transformer en enquêteur afin de compiler tout ce qu'il peut trouver à propos de cette idée. Pour l'aider dans cette tâche, il existe trois outils mis au point par notre ami Google :


* la barre de recherche de Google

En saisissant ses mots-clés principaux, notre cuisinier a accès à quelques idées basées sur les recherches les plus fréquentes des internautes. Utile pour développer des idées connexes à son idée principale.


* l'outil Google keyword planner

Toujours en saisissant ses mots-clés, la recherche évolue en indiquant les mots-clés les plus fréquemment recherchés lors d'une recherche similaire. Un outil surpuissant pour trouver de très nombreuses idées... comme tu peux le voir, pour deux mots clés tapés (recette tomates / livre de recettes) l'outil nous propose 6058 idées de mots clés.


Autant te dire que notre ami cuisinier a du pain sur la planche, sans mauvais jeu de mots, et qu'il peut passer quelques heures à éplucher ce contenu pour débusquer de nouvelles idées.


* l'outil Google trends (google tendance, si tu préfères le français)

Toujours basé sur ses mots-clés "recette tomates", cette fois notre cuisinier tombe sur une mine d'informations concernant les tendances actuelles, les derniers articles publiés sur ce sujet, le pourcentage d'internautes qui est intéressé par ce sujet et leurs recherches connexes. Il peut même décider d'étudier les statistiques d'un seul pays, du monde entier, d'une période très définie ou toutes les années depuis 2004... c'est incroyablement riche en informations!


C'est lors de cette étape d'investigation que tu vas rechercher si cette idée existe déjà, si elle est laissée en jachère ou couramment exploitée, ce qui se fait déjà à son sujet... n'oublions pas qu'une idée découle souvent d'une autre idée, qui découle elle-même d'une autre idée... tu as compris le concept! Passons à la troisième phase.


3- Innovation

On peut aussi appeler cette phase "l'ingrédient secret".

Notre cuisinier a désormais plusieurs idées en poche ; qu'elles soient largement utilisées par d'autres ou au stade de concept, et c'est à lui qu'incombe la tâche de les rendre brillantes!


On a tendance a se dire que tout a déjà été inventé, et pourtant! Chaque jour, de nouveaux produits arrivent sur le marché, lancés par des entrepreneurs innovants.

C'est une phase très enrichissante : partir d'une idée lambda et la transformer en idée mirobolante!


Pour innover, il faut bouleverser les codes habituels et conventionnels jusqu'à leur faire prendre une toute autre tournure. Il faut réussir à trouver le point de bascule qui va du classique à l'unique!


Comment peux-tu rendre ton idée unique? Quelles en sont les formes déjà existantes? Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses? Quels ingrédients secrets peux-tu ajouter pour les transformer en une idée qui corresponde parfaitement aux besoins de tes clients?


4- Infusion

La dernière phase est à prendre au sérieux. Ton idée a demandé du temps et de l'énergie pour prendre forme.


Notre cuisinier est tout feu tout flamme : il a développé ses différentes idées, il a fait tester ses recettes à son entourage, il a commencé à rédiger son livre de manière innovante... tant mieux pour lui! Son projet est cohérent avec ses envies.


A l'inverse, après un départ en fanfare il pourrait se dégonfler comme un soufflé qui sort du four (poursuivons les métaphores culinaires jusqu'au bout). Il peut éprouver des difficultés et de la lassitude pour aller plus loin. Peut-être que ce projet de livre de recettes à base de tomates n'est finalement pas ce vers quoi il tend en ce moment.


Cela arrive souvent de changer d'idées.

Dis-toi bien qu'il faut aussi de mauvaises idées avant d'en avoir de bonnes.

Ce temps d'infusion va te permettre d'analyser ton envie profonde de mener à bien ce projet. Pourtant , je suis une nana d'action, je ne t'encourage pas à te tourner les pouces au fond de ton canapé! Je reconnais seulement que ce temps de maturation, d'infusion, est très souvent bénéfique.

Si cela t'arrive de te rendre compte que cette idée te lasse, n'hésites pas à recommencer tout le processus de recherche d'idées... rien n'est pire qu'être porteur d'un projet qui ne nous plait pas!

La liste des 20 façons de trouver des idées


  1. lire beaucoup, sur tous les sujets, avec de petits post-it pour garder une page qui t'a interpellé

  2. réfléchir en musique

  3. bouger! Mettre son corps en mouvement est important dans un processus de recherche d'idées. A ce propos, Steeve Jobs embarquait ses collaborateurs dans de longues marches en lieu et place de réunions officielles.

  4. songer à la pire idée que tu peux avoir! La plus ringarde et la plus nulle. Comme je te le disais plus haut, il faut de mauvaises idées pour en avoir des bonnes, et parfois prendre le problème à l'envers est une excellente façon de sortir de sa zone de confort... ne réfléchis pas à la meilleure idée que tu peux avoir mais trouve la pire!

  5. tout s'autoriser et ne surtout pas se censurer! Il faut apprendre à laisser courir son esprit sans chercher à l'arrêter.

  6. se lancer dans un brainstorming en notant toutes les idées qui te viennent à l'esprit en partant d'un mot, même des idées qui à priori n'ont rien a voir.

  7. s'aider d'un dictionnaire classique et/ou d'un dictionnaire des synonymes pour repartir à la base d'un mot, comme je l'ai fait ici à propos de l'imagination. J'utilise un livre précieux, Trouver le mot juste , qui répertorie les idées suggérées par les mots.

  8. se glisser dans les baskets de quelqu'un d'autre qui fait un autre métier et analyser ce qui fonctionne dans son activité, pour ensuite le transposer dans notre business

  9. réaliser une carte mentale en notant au milieu d'une feuille notre idée principale et en ramifiant tout autour avec des idées connexes

  10. avoir TOUJOURS de quoi noter, que ce soit un carnet, un enregistreur ou une application de notes. Les nouvelles idées arrivent n'importe quand et doivent pouvoir être saisies à la volée car rien n'est plus frustrant que de laisser échapper une idée!

  11. se libérer l'esprit! Comme dans un placard désordonné et bourré à craquer où nous ne pourrions pas ranger nos nouveaux achats, notre esprit trop encombré n'a ni la place ni la liberté d'accueillir de nouvelles idées.

  12. enlever les notifications de nos appareils mobiles afin de garder notre concentration intacte.

  13. se laisser aller à rêvasser au moins une fois par jour

  14. enregistrer tout ce qui nous interpelle, pour maintenant ou plus tard. Un look dans la rue, un imprimé de tissu, une musique d'un film, une phrase entendue à la radio... autant de sources d'inspiration auprès desquelles revenir à la prochaine recherche d'idées.

  15. envisager une idée sous différents angles, en adaptant des comportements diamétralement opposés : que dirait un pessimiste de cette idée? un optimiste? un créatif? un pragmatique? essayer d'en dresser une liste pour chaque trait de caractère.

  16. se rendre sur des groupes Facebook consacrés aux thématiques qui nous sont chères et regarder les différentes discussions qui y sont menées. Les commentaires sont souvent sources de futures bonnes idées.

  17. améliorer une idée déjà existante en cherchant ce qui lui manque pour qu'elle soit encore plus intéressante.

  18. dans le même goût, dépoussiérer une ancienne idée en la remettant au goût du jour.Les codes actuels sont différents de ceux de la décennie passée et il suffit d'un petit rien pour moderniser une idée.

  19. effectuer nos recherches en anglais. Certains mots et concepts sont très en vogue chez nos amis Anglo-saxons et ne sont pas encore arrivés jusqu'à nous, peut-être est-ce une bonne chose pour trouver de nouvelles idées à développer.

  20. faire des listes en se fixant un certain nombre d'idées à atteindre. Par exemple, c'est ce que je fais pour cette liste, je m'interdis de me lever de mon bureau avant d'avoir atteint 20 idées.

Bien entendu, il reste une dernière recommandation que je te livre en conclusion de cet article/podcast.


Travailler, avec assiduité et sans relâche.

Tous tes efforts finiront par payer, et je suis sûre que tes idées vont venir de plus en plus facilement. C'est un entrainement, à toi de ne pas baisser les bras!


On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel épisode de podcast et son article de blog associé.