Trouver son style en face&bodypainting


Tous pareils? Tous différents?

Trouver son style

Dans toute pratique artistique, c'est une question fréquente : comment me différencier, comment trouver MON style, comment m'affirmer dans mon domaine artistique?


Je te propose 10 pistes de réflexion sur ce sujet, plus particulièrement en tant qu'artiste face&bodypainter, artiste maquilleur, maquilleur artistique...

Ces 10 idées ne sont absolument pas classées par ordre d'importance, elles sont toutes à explorer (ou non) selon tes envies et tes aspirations.


1- Mieux se connaître soi-même

Cela peut te sembler cliché, mais admets qu'en ne te connaissant qu'à moitié, c'est encore plus difficile de trouver un style qui puisse te caractériser.

Tu peux te poser ces deux questions :

  • quel artiste suis-je?

  • qui ai-je envie d'incarner?

Ton style artistique sera sans doute lié à la personnalité qui ressort de ces questions, c'est un chouette exercice! Laisse parler ton instinct, ne bride surtout pas tes réponses et surtout... pas de réponse formatée pour faire plaisir à quelqu'un.

On a bien dit "mieux se connaître", pas faire semblant.


2- Etre curieux

Pour trouver son style, il faut multiplier les sources d'idées, diversifier nos façons de voir le monde, changer nos codes habituels. La curiosité ne s'apprend pas à l'école et si tu as envie de trouver ton style, il va falloir t'y atteler.

C'est vrai que c'est plus simple de rester dans son canapé que de se rendre dans un musée... mais le résultat n'est pas le même!

Ne reste surtout pas cantonné à ce que tu connais. Voici quelques exemples :

  • recherche 5 artistes par jour sur Instagram pendant un mois

  • regarde un film qui traite d'art (ou une série)

  • pousse la porte d'une galerie d'art

  • achète un magazine que tu ne connais pas et lis-le du début à la fin

  • écoute un podcast

  • lis 3 articles de blog sur un sujet qui t'inspire

  • trouve un musée insolite autour de chez toi

  • va à l'opéra si tu n'y vas jamais ou dans une battle hip-hop ou dans uns soirée cubaine ou... change tes habitudes

  • prends des photos ou regarde des photos

La curiosité, c'est comme les mauvaises herbes : ça pousse partout et on n'en manque pas. Seulement, parfois... on l'a laissé tomber!


3- Analyser

Tu dois prêter attention à ce qui te plaît. Etant grande fan de listes, je t'encourage à faire une liste de ce que tu apprécies dans les oeuvres qui te plaisent, chez les artistes que tu admires, dans les musiques que tu écoutes...

Ce sont de bons indicateurs de ce que tu aimes, de ce vers quoi ton coeur penche naturellement.

Tu peux également analyser ton propre travail, en toute objectivité, et ainsi écrémer oeuvre après oeuvre en essayant de ne garder que ce que tu apprécies.

Mise en garde :

Je ne dis pas de ne faire que ce que tu aimes ni que ce que tu maîtrises, mais en analysant ce que tu aimes dans tes oeuvres existantes, c'est un bon point de départ pour une prochaine oeuvre.



4- Caractéristiques

Le style d'un artiste, c'est la voix qu'il va emprunter pour s'exprimer.

C'est ce ton qu'il est difficile de trouver pour bon nombre d'entre nous alors je te propose un tout petit exercice.

  • trouve 5 adjectifs qualificatifs qui s'appliquent à ton travail

Ces 5 adjectifs te mettront sur la piste de ton propre style sans aucun doute.

Si tu as du mal à les trouver seul, n'hésites pas à demander à un ami de t'aider (ou même à un illustre inconnu, ou en sondage en storie sur Instagram pourquoi pas!)


5- Rayon inspiration/ imitation/copie

Ouh la, c'est un sujet complexe et vite litigieux.

Je vais faire simple : copier est un artiste, c'est lui "voler" une partie de son univers sans réussir à se l'approprier.

Une oeuvre, que ce soit un facepainting réalisé en 10mn ou une toile peinte en 50 jours, ne se limite pas à la réalisation.

Derrière cette oeuvre se cache une pensée, un concept, un idéal, une structure, quelque chose de bien plus grand que l'oeuvre en elle-même.

S'inspirer d'un artiste, c'est réussir à extraire l'essence de ce qu'on aime de cet artiste et se l'approprier avec nos codes. C'est loin d'être évident à faire!

Je ne parle pas des "inspiré par" qui pullulent sur les réseaux sociaux, et ne sont ni plus ni moins que des mauvaises copies d'une oeuvre déjà existante.


Alors, je te renvoie au paragraphe 3 sur l'analyse, et je t'encourage à poursuivre dans cette voie.

On copie souvent, lorsqu'on commence dans une discipline artistique, et c'est ce qui fait la différence entre un exécutant et un créatif : le créatif se fera sans cesse copier mais aura de nouvelles idées toutes les 35 secondes, alors que l'exécutant ne fera que copier et recopier sans jamais développer une idée ou un concept.


Pour t'inspirer SANS copier, tu peux réaliser un tableau d'inspiration (mood-board) sur lequel coller des couleurs, des matières, des mots et des croquis que tu vas extraire de l'oeuvre d'un artiste que tu apprécies. Oui, c'est du travail! Mais rappelle-toi que tu es en train de chercher ton style, c'est génial de faire ça!





6- Pratiquer

Ah oui, mon éternel cheval de bataille que je ne me lasse pas de ressasser.

La pratique de ton art, quel qu'il soit, ne peut que t'aider à trouver ton style.

Répéter des mouvements, toujours les mêmes, jusqu'à ce qu'ils deviennent naturels, jusqu'à ce que tu ne réfléchisse plus en les effectuant, c'est une excellente manière de te détacher de cet aspect matériel afin de pouvoir te plonger dans cette quête de style.


Quand on se demande qui on est (en tant qu'artiste) et qu'on doit gérer en même temps les difficultés techniques de notre art, on a du mal à se concentrer sur la question... un peu comme quand on a tendance à baisser la musique quand on se gare!

Alors pratique pour toi autant que possible, sans attente particulière en terme de rendu.

Juste pour que cela devienne un automatisme.


Tu peux aussi écouter cet épisode de podcast sur les habitudes pour comprendre comment en mettre en place.


7- Créer

Bien différent de la pratique, on passe un cran au-dessus.

Créer, c'est t'exprimer et donc petit à petit trouver ta voix.

C'est prendre des risques : peut-être que tu vas adorer ce que tu vas faire, et peut-être que tu vas détester.

C'est accorder de l'importance à ce qui sort de toi, qu'importe le résultat.


C'est aussi un mot qui fait peur : comment fait-on pour créer?

Je peux te donner une petite astuce à essayer : comme l'écriture intuitive (qui consiste à écrire 3 pages chaque matin par exemple, sans te soucier du fond ni de la forme), tu peux tenter la création intuitive.

Sur le média de ton choix (peau, papier, toile, carton, vieux draps...) laisse aller tes idées!

Crois-moi, tu seras surpris de la facilité avec laquelle tu vas créer, chaque jour, sans retenue ni aspiration. Cela va t'aider à mettre de la légèreté dans ton quotidien d'artiste.


8- Les bienfaits de la série

Ici, pas question de Netflix ou autre. Je te parle de travaille en série, pas non plus comme à l'usine mais comme une collection que tu vas créer et agrandir au fil du temps.

Pour avoir pris part l'an dernier au 100dayproject, je me suis retrouvée un peu coincée au début pour trouver ce que j'allais créer.

Alors je me suis mis plusieurs contraintes, et j'ai créé ma première série de 100 mains à trois couleurs (rouge, blanc et noir).

De cette série, j'ai retiré des choses que j'aimais, d'autres que je n'aimais pas, mais le fait de rester concentrée sur une série m'a guidé dans la pratique, dans la création, dans le rendu, et m'a aidé à affiner et peaufiner ma vision artistique... et donc mon style.


Tu peux retrouver quelques idées dans cet article de blog que j'avais consacré aux défis et challenges artistiques auxquels prendre part.


A toi de réfléchir à plusieurs idées de série afin d'orienter ton travail selon ces angles-là :

  • 10 maquillages en bleu

  • 10 maquillages abstraits

  • 10 maquillages de paysages

  • ...

Ne te censure pas dans cette liste d'idées, et amuse-toi à créer ces séries.


Le petit tips en plus :

Ne réfléchis pas forcément par dizaine. Il y a de très beaux triptyques que tu peux adapter à ta créativité.

Une série est plus propice aussi à être exposée, c'est un bon argument!


9- Partage

Une fois faite, ton oeuvre doit être partagée.

C'est l'étape de la preuve sociale, le moment où ton audience va communiquer, commenter, aimer ou non, et peut-être t'aiguiller sur ce qui fait sens dans ta vie artistique.

La plus belle oeuvre du monde qui reste dans un garage, cachée derrière une pilée de cartons, n'a aucune vie.

Se confronter aux autres est essentiel pour trouver ton style. On se construit par rapport à notre sensibilité profonde, mais aussi par rapport aux regards des autres.


Quelle que soit la taille de ton audience, demande des feedback, c'est indispensable.

Tu peux demander :

  • l'oeuvre que tes followers préfèrent

  • ce qu'ils apprécient dans tes créations

  • ce qu'ils aiment moins

  • ce que tu dois absolument continuer

  • ce que tu as interêt à laisser de côté

Bien sûr, c'est ton avis qui passe en priorité, mais ne perds pas de vue que tout artiste que tu sois, il y a une réalité économique à ne pas négliger : ce sont tes clients qui te permettent de vivre de ton activité artistique. Si tu n'écoutes aucun retour de tes clients/followers, tu risques aussi de créer des oeuvres qui ne rencontrent pas leur public... ce serait dommage, non?


10- La patience

Rome ne s'est pas faite en un jour... la plupart des artistes, maquilleurs ou non, mettent des années avant de trouver leur style, leur univers, ce qui les rend uniques et ce qui les fait totalement vibrer.

Alors ne sois pas trop dur avec toi-même, n'essaye pas de brûler les étapes, et prends ton temps.

Une vie entière ne suffit pas à nous connaître entièrement, donc sois patient.


En essayant d'appliquer les 9 points précédents, ton style va s'affiner, s'affirmer et s'afficher. Tu vas mûrir à titre personnel, te patiner comme un meuble antique, et ton style n'en sera que plus personnel, plus libéré des dictats.

Si tu as envie d'un petit exercice à faire sur Instagram pour clore cet article, tu peux t'amuser ainsi : sur la thématique de ton choix, va regarder 20-30-50 comptes de la même catégorie. Tu devrais repérer sans trop de mal les comptes authentiques, derrière lesquels se cachent les styles et les personnalités de leurs créateurs, et à l'inverse les comptes mainstream derrière lesquels ne se cache que l'envie de plaire au plus grand nombre.


Regarde ton propre compte et demande-toi, avec un regard aussi neutre que possible, si on commence à voir poindre cette authenticité que tu recherches, ce style qui peut poindre sans que tu y fasses trop attention. Et si besoin, supprimes toutes les publications qui ne te ressemblent pas!


J'espère que ces 10 pistes de réflexion vont t'aider à trouver ton style!

Il y en a sans doute des dizaines d'autres à essayer, et je serais curieuse de connaître ta façon de procéder : tu peux laisser un commentaire sous cet article, un message privé sur les réseaux sociaux ou un e-mail pour qu'on en discute ensemble avec grand plaisir!