Chroniques d'une vie d'artiste : épisode 13


Entrepreneure, oui.

Seule, non!


Dans cette belle aventure de développement de mon entreprise artistique et créative j'ai choisi de ne pas rester isolée.

J'avais déjà partagé quelques idées et pistes de réflexion dans cet article, preuve s'il en est que c'est un sujet qui me tient à coeur.


Depuis mi-mars, j'ai choisi d'intégrer deux cercles d'entrepreneurs en ligne et je te raconte pourquoi, comment, combien et ce que cela m'apporte.



Pourquoi

Chacun dans notre coin, c'est tristounet.

J'aime parler les gens, j'aime comprendre leurs façons de procéder, j'aime découvrir des choses que je ne connais pas et dont je n'ai jamais entendu parlé.

Ne pas rester seule à me morfondre sur une difficulté technique alors que d'autres ont peut-être une solution.


Je suis fervente partisane de penser que toutes les difficultés ont déjà été rencontrées par d'autres personnes. Je ne suis pas la seule à traverser des phases pas cool, à ne pas avoir de clients, à ne pas savoir me servir de photoshop... plusieurs autres entrepreneurs sont passés par là et ont potientellement réussi à surmonter ces difficultés.


La force du collectif me semble bien plus intéressante que l'isolement.



Comment

J'ai jeté mon dévolu sur deux cercles.


Le premier, celui d'Onur Karapinar, que j'ai intégré mi-mars s'articule autour de grands thèmes comme la lecture, l'immobilier, l'anglais, les formations en ligne, la visibilité professionnelle, l'entrepreneuriat, l'indépendance financière et la santé.

Chaque semaine, nous avons plusieurs propositions de masterclass/mastermind, chacun est libre d'y participer et d'animer également une masterclass.

Nous sommes libres également de communiquer sur tout type de sujet pouvant être bénéfique à l'ensemble de cette communauté et nous sommes encouragés à développer par écrit nos objectifs et nos réussites passés ou à venir.



Le second, celui de Killian Talin, que j'ai intégré mi-avril est davantage axé autour d'une communauté très créative (d'où son nom, le cercle des créateurs).Comme dans l'autre cercle, nous sommes vivement encouragés à partager nos victoires et nos objectifs, à parler de ce qu'on maîtrise mais aussi à demander de l'aide pour ce qu'on maîtrise moins.

Autres sujets : créer et s'organiser, se faire connaitre, les inspirations des uns et des autres, les retours d'expérience, les feedbacks et les demandes d'aide.

A notre demande, on peut aussi intégrer un groupe de responsabilité avec des partenaires ayant peu ou prou les mêmes objectifs que les nôtres et des expériences qui peuvent nous enrichir.


Tout est affaire de partage, et il faut savoir donner avant de recevoir.



Combien

Chaque cercle est accessible une à deux fois dans l'année.

J'ai choisi d'adhérer de façon annuelle, pour un montant de 300€ chez Onur et 350€ chez Killian.

Les bénéfices de ces deux cercles dépassent largement l'investissement engagé, et je suis même surprise des tarifs pratiqués... la valeur de chacun de ces cercles est bien supérieure!



Ce que j'en retire

La liste des bénéfices que j'en retire va être longue!


Voici, entre autre, ce que j'ai appris ou touché du bout des doigts en très peu de temps :

  • avoir un groupe de responsabilité avec 7 entrepreneurs passionnés et passionnants

  • des résumés de livres faits par des membres du cercle, qui m'ont évité de lire le livre entièrement tout en comprenant les grandes lignes essentielles

  • accès à des ressources de folie

  • avoir la possibilité de demander de l'aide quand je ne sais pas faire quelque chose

  • découvrir des métiers que je ne connais pas

  • me positionner sur des sujets que je maîtrise pour proposer des masterclass

  • me lancer des challenges (comme les rédactions de ces chroniques)

  • prendre de bons réflexes, meilleurs encore que ceux que j'avais avant

  • penser "collectif" quand je vois des ressources qui m'intéressent, je me dis que je ne suis pas la seule à être intéressée et je les partage aux autres

  • avoir découvert la vertu motivante du coworking en ligne

  • me donner confiance dans mon utilisation des outils technologiques, ce qui n'est pas mon fort à la base


Bref, tu l'auras compris, j'avance très rapidement grâce à ces deux cercles et surtout, je fais progresser mon mindset autrement qu'en restant seule dans mon coin.


J'apprécie le côté non didactique de ces deux cercles : ce ne sont pas des formations en ligne avec une obligation de résultat, ce sont des endroits où chacun est libre de s'engager plus ou moins selon ses désirs!


Si tu as des questions supplémentaires sur ce type d'endroit, tu sais où venir me trouver pour papoter de tout ça avec moi!

Et si tu fais partie de certaines communautés en ligne que tu as envie de partager, les commentaires sont là pour ça et pourrons ainsi profiter à tout le monde!

A vos claviers!



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout