Chroniques d'une vie d'artiste : épisode 18


Maquillage artistique vie d'artiste

Mon art est visuel et tout à fait adapté à la vidéo.

Le maquillage artistique est parfait pour être filmé!

Et pourtant, je ne me suis jamais sentie à l'aise avec la vidéo.


Plusieurs personnes de mon entourage proche, à commencer par mon cher et tendre Mr Pastel, m'ont chaudement recommandé de me lancer sur Youtube.

Et je ne l'ai pas fait.

J'ai choisi d'explorer d'autres façons de m'exprimer : des photos, des articles de blog et le podcast.


J'ai repoussé tant et plus la vidéo, et je me rends compte que ce n'est pas le meilleur choix stratégique!

J'ai eu la chance d'être abordée par deux jeunes femmes adorables qui avaient très envie de faire une vidéo à propos de mon métier ( tu peux la voir ici, elle est publiée).


Tu sais quoi?

Même pour ça, j'ai retardé l'échéance : j'avais peur!

Peur de me frotter à la technique.

Tout me semble insurmontable quand on me parle de vidéo : le montage, les effets spéciaux, la diffusion, les sous-titres, la musique...


Comprendre les bases

J'ai donc décidé d'appliquer ce que je préconise : se lancer et régler les soucis au fur et à mesure de leur apparition.


J'ai donc mis en ligne la première vidéo gracieusement fournie par Hyde Consulting.


Puis j'ai regardé comment je devais m'y prendre pour publier une vidéo en ligne sur ma chaîne Youtube.

J'ai choisi de faire mes armes avec la rediffusion de mes épisodes de podcast, puis je me suis lancée dans la création d'une vidéo pour voir comment je travaille mes tracés au pinceau : j'ai oublié de mettre une musique, alors c'est un peu raté.



Mes grandes peurs

On ne va pas se cacher, j'ai une frousse bleue de l'aspect technique.

Pour commencer, j'ai une très mauvaise connexion internet chez moi, malgré le changement de box et l'achat de répéteur wifi. J'attends un adaptateur pour me brancher par le câble ethernet en croisant les doigts pour que cela améliore tout ça!


Une autre peur?

Le fait de ne pas être Sofia Coppola : je ne sais pas faire d'effets spéciaux, de transitions incroyables, de plans serrés incroyables ou de flouté artistique.

A vrai dire, je ne sais pas du tout comment m'y prendre pour que cela soit digeste et qu'on comprenne quand même ce que je veux montrer.


J'ai aussi la peur des haters car Youtube me semble plus enclin à ce genre de pratique que d'autres réseaux sociaux, et je n'ai pas envie de gérer des propos négatifs et désagréables. Forcément, en s'exposant davantage, on s'y retrouve plus confronté mais je n'ai pas envie!



Relativiser

Finalement, à bien y regarder, je n'ai pas tant de peurs que ça et pourtant cela me paralyse et je trouve toujours une excellente excuse pour ne toujours pas investir davantage Youtube.


A l'inverse, je me suis aussi concentrée sur la liste de ce que cela pouvait m'apporter :

  • un autre public accessible uniquement par ce canal

  • des nouvelles connaissances techniques

  • une meilleure visibilité de mon contenu

  • d'autres opportunités de contrats et des nouveaux clients

  • aider les artistes à comprendre certains gestes techniques que je maîtrise

  • porter mon message un peu plus loin

  • découvrir d'autres personnes passionnantes

J'ai donc plus de poins positifs que de points négatifs à être sur Youtube!



Se lancer

Je m'en suis ouverte dans un post sur Instagram pour expliquer que je décidais de me lancer tout en ayant peur, et j'ai reçu des messages et des commentaires adorables pour m'encourager à sauter le pas.

Oui, c'est ce que je décide de faire.


Je vais réaliser une vidéo par semaine pour poster sur ma chaîne Youtube, et apprendre ainsi plus rapidement que de ne rien faire. Pendant 3 mois au minimum.

Le côté technique ne doit en aucun cas être un obstacle et toutes les compétences peuvent s'acquérir, j'en suis persuadée.


Ce ne sera pas parfait, mais ce sera FAIT.

Et c'est ce qui compte.

Avancer pas après pas et ne surtout pas laisser une foutue peur me garder en arrière.


C'est donc un engagement public : me faire la main sur les vidéos pendant 3 mois, à raison d'une vidéo hebdomadaire. Ajouter un élément quand j'arrive à mieux maîtriser les autres, ma technique depuis le début!

On se retrouve sur Youtube, et si tu as une chaîne, n'hésites pas à la mettre en commentaire pour que je te rende visite!





20 vues1 commentaire