Maquiller les enfants avec plaisir


Le maquillage des enfants est un aspect du métier de face&bodypainter qu'on a tendance à laisser de côté, voire même à dénigrer.

Pourtant, savoir maquiller un enfant en à peine 5 minutes est un joli défi et peu d'artistes peuvent se targuer de savoir le faire.


En tant que professeur dans des écoles de maquillage, je suis effarée du peu de considération que les futurs maquilleurs (et leurs professeurs et directeurs) accordent à cette facette de notre métier.


Cet article fait écho à la réaction d'une maquilleuse grandement renommée qui a exprimé son dégoût publiquement. Je la cite : "maquiller les enfants, c'est ce qu'il y a de pire. Enfin, peut-être pas pire, mais c'est vraiment pas plaisant".


Bien entendu, je ne partage pas du tout son avis. Maquiller un enfant n'est pas chose aisée et ne doit pas être considéré comme une punition. Partir en prestation pour maquiller des enfants est un acte noble, et pour être tout à fait honnête, une très belle façon de gagner sa vie!


Si tu es curieux, je t'ai déjà raconté :

* mon quotidien artistique en prestation

* mon état d'esprit concernant le fait d'être (ou non) costumée en prestation

* 7 conseils pour vivre de ta passion du maquillage artistique


Cette semaine, place aux enfants dans notre beau métier!


Quand mes propres filles doivent expliquer mon métier, elles se retrouvent à le schématiser ainsi :


" Tu vois les maquillages de papillon dans les kermesses? Ma mère fait ça, en mieux et en plus beau, pour des enfants mais aussi des adultes"


Pourtant, elles m'entendent expliquer mon métier, raconter mes journées, parler de ce qui m'énerve en terme de manque de considération... mais dans l'imaginaire collectif, rien n'y fait, elles savent que leurs interlocuteurs auront plus de mal à comprendre avec d'autres mots.



Voici 7 belles raisons d'aimer et d'être fier(e) de notre beau métier.


1- Les enfants d'aujourd'hui sont les grandes personnes de demain

Je ne t'apprends sans doute pas grand-chose : dans 10 ans, tu auras 10 ans de plus. L'enfant qui a 9 ans aura lui aussi 10 ans de plus... donc 19 ans... il sera devenu majeur, aura probablement une petite expérience professionnelle à accomplir, par le biais de stage en entreprise par exemple... s'il a toujours été habitué à être maquillé par tes soins, à qui fera t'il appel lorsqu'il cherchera une maquilleuse pour une animation dans son entreprise??


2- Donner de la qualité aux enfants

Rien ne m'énerve plus que les restaurants proposant des menus enfants sans recherche, sans goût et même sans bons produits. L'enfant est un consommateur comme un autre, je dirais même plus puissant qu'un autre car il a accès aux cordons de la bourse de des parents.

En donnant accès à des bons produits, des beaux services et donc de jolies prestations, nous développons l'imaginaire, le goût du beau, le sens du bien fait auprès des enfants.

Enfants qui ne restent pas toute leur vie des enfants, je le rappelle!


3- Aimer les enfants

Oui, un enfant est potentiellement plus bruyant, agité et vif qu'un adulte.

Nous avons été comme ça.

Nous avons perdu ça pour la plupart d'entre nous.

Et nous ne savons plus nous comporter avec des enfants.

Travailler avec des enfants nous donne la chance d'accéder à nouveau à cette part de fantaisie, de légèreté et de franche rigolade que nous connaissions à leur âge.


4- Changer de perspective

Maquiller un enfant en 5 minutes montre en main est un vrai challenge.

Sans fausse modestie, c'est quelque chose que je maitrise et dont je suis fière, bien qu'il m'arrive de me tromper et de ne pas réussir le maquillage comme je l'aurais aimé.

Il y a une énorme différence entre maquiller des mannequins pour un défilé et maquiller des enfants en prestation.

L'un n'est pas un meilleur métier que l'autre.

Il suffit juste de changer notre regard : transformer un visage ordinaire en tigre multicolore ne prête pas à rire quand c'est bien fait, et c'est un vrai métier. Un enfant mérite tout autant d'efforts et de considération qu'un mannequin.


5- Nous ne sommes pas supérieurs aux enfants

En toute humilité, je discute avec les enfants que je maquille et je suis très souvent surprise par leur vivacité d'esprit et leur grande simplicité.

Travailler avec des enfants, même pour 5 minutes, est une belle expérience humaine.


6- La chance d'être moins jugé

Un enfant est rarement tendre, c'est même un public très exigeant et délicat (demandez aux artistes de rue... j'en ai vu se faire littéralement huer tant leur spectacle était inadapté aux enfants).

Par contre, l'enfant reconnait la sincérité et la gentillesse de l'adulte se trouvant en face de lui et accorde son indulgence bien plus simplement qu'un adulte.

En maquillant des enfants, j'ai pu expérimenter des placements et des designs que je n'avais jamais réalisé en prestation en le prévenant que je n'étais pas sûre du résultat : non seulement l'enfant concerné m'a encouragé, mais tous les enfants présents autour de lui ont réagi de la même manière (alors que les parents, en retrait, laissaient voir des mines intriguées, voire franchement désespérées). C'est une chance de repousser nos limites, de peaufiner notre expérience et de grandir notre confiance!


7- Travailler rapidement et efficacement


Qu'on se le dise, c'est un vrai baptême du feu quand on enchaîne le maquillage de plusieurs enfants à la suite.

Il faut être plus efficace et plus rapide que lors d'un maquillage sur un adulte.

Une excellente façon de pratiquer et de s'améliorer sans cesse, d'affiner ce qui plaît ou non, ce qui est une bonne idée ou pas.

Maquiller un enfant demande de la concentration et de l'adaptation , deux qualités qu'on retrouve chez les maquilleuses de mode. S'adapter à la demande de notre petit client tout en papotant avec lui nous entraîne à ne pas perdre de vue qu'il n'y a pas que le résultat qui compte : l'expérience du maquillage compte tout autant!


Si tu te diriges dans cette voie et que tu as envie de maquiller petits et grands, je te souhaite de t'épanouir sans jamais perdre de vue que ce public nécessite autant d'égards que les mariées ou les mannequins des grands défilés.


Tu vas apprendre autant que ce que tu penses apporter.


J'aime travailler avec les enfants et chaque prestation passée à leurs côtés est enrichissante : fatigante, certes, mais vivifiante!


Et si, finalement, le plus difficile à gérer n'était pas l'enfant lui-même mais plutôt les adultes gravitant autour de l'enfant? 😉 Je te laisse répondre à cette question en laissant parler ton expérience, et je retourne ... en prestation, maquiller d'autres enfants!